4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 23:00

Au départ, le trail Urbain d'Orléans se nommait le trail de la Reine Blanche, puisque ce c'était le personnel de la clinique qui s'était lançait dans l'organisation. Depuis, cette dernière a rejoint les nouveaux locaux de la polyclinique Orléanaise, laissant l'organisation à l'ASFAS Triathlon. Les secondes et troisièmes éditions avaient changé d'endroit, tout ne gardant une grande partie du tracé originel. Mais le succès dépassait les capacités d'accueil. Il fallait trouver une nouvelle zone, pour des raisons évidentes de sécurité (la zone de départ était vraiment trop exigüe lors de la troisième édition).

Les organisateurs ont trouvé refuge à l'hippodrome d'Orléans, de l'autre côté de la Loire. Les parcours ont aussi été revus. Exit les boucles, qui pouvaient ainsi permettre aux spectateurs de voir plusieurs fois les coureurs et offrir une ambiance chaleureuse pour ces derniers. L'ancien circuit est encore partiellement emprunté, mais la difficulté n'est plus du tout la même. Beaucoup moins d'escaliers et de côtes, mais beaucoup de lignes droites (hippodrome, pont de l'Europe). D'un point de vu subjectif, l'évènement perd son charme et son intérêt. Plus de stand médecine également (où on pouvait passer quelques tests).

Cela n'a pas empêché les très nombreux participants d'affluer. Une hausse spectaculaire de runners a été enregistrée, malgré une météo grise et fortement venteuse. Cependant, les deux courses enfants (1km et 3km) n'ont pas rencontré un fort écho, ne rassemblant que 82 têtes blondes.

Du côté des adultes, le 7km (et des brouettes) lançait la journée. Yann DANGÉ est une nouvelle fois de la partie, n'ayant pas loupé la moindre édition. Mais pas de bataille pour le podium cette année, le terrain n'étant pas du tout à son avantage. Il se contenta d'un rythme soutenu, gardant ses forces pour les prochaines compétitions. Il prend la 18ème place du scratch en 27'46".

Nous avons le plaisir d'apprendre le retour officiel de Jean-François MOTAIS au club. Après quelques années sans avoir pris de licence, il rejoint de nouveau toute sa famille, portant de nouveau le maillot jaune. Il en profite pour prendre la 433ème place de la course, en 50'00" !

Même si nous ne la voyons pas souvent, Catherine MONTIGNY reste présente sur les courses du Loiret. Nous la retrouvons, une nouvelle fois avec le sourire, à la 236ème place du classement féminin (466ème au général). Elle coupa la ligne d'arrivée en 57'40".

Après avoir commencé la matinée, les adultes la terminent, mais avec le 12km. Le parrain, depuis plusieurs années, a chaussé les baskets et termine sur le podium. Le multiple champion de France de triathlon trail Brice DAUBORD devance de peu le récent médaillé par équipe de marathon, Laurent QUINCHAMP. Notre magdunois a du batailler pour monter sur la 3ème marche du podium, s'imposant au sprint devant un athlète de l'ASFAS. Il franchi la ligne d'arrivée après 41'27" de lutte.

Une fois les quatre fantastiques arrivés dans la même minute, il fallait un peu attendre avant de voir la suite du peloton. Nicolas CHAMPENOIS en faisait parti, prenant une remarquable 6ème place, prouvant qu'il fait parti des meilleurs. Il termine son effort en 44'47".

Maintenant que les arrivées s'enchainent, les magdunois arrivent au compte goute. Guillaume PINAULT loupe le top10 de peu, se classant à la 11ème position de l'épreuve. Il coupe la ligne d'arrivée en 45'33".

Puis c'est au tour de Pierre BRANDEL d'arriver. Il s'offre une très belle performance en prenant la 17ème place de l'épreuve en 46'29". De très bon augure pour les prochaines échéances.

Roland MORVAN suit un peu plus loin, mais il ne faut pas oublier qu'il a encore le marathon de Rennes dans les jambes. Mettant un peu plus de temps pour récupérer, on le retrouver à la 55ème place en 49'51".

Il devance de peu, l'un des nouveau Master 1, nous ayant rejoint cette saison. Fabrice BOURDIN se classe à la 70ème place de cette course, avec un chrono en 51'02".

Il n'est pas avare en encouragement. Nicolas MOTAIS supportait tous les magdunois ayant participé au 7km. Puis c'était à son tour de devenir acteur, sur ce 12km cette fois. One le retrouve à la 172ème place du général, après 55'49" de course.

Nous terminons avec celui qui aurait du être du voyage pour le marathon de La Rochelle. Mais ayant rencontré quelques problèmes, il a été obligé de rester dans le Loiret et dire adieu à cette très belle épreuve (où trois magdunois étaient présents). Le triathlète Mickaël TIPHENE se contenta de 12km (au lieu des 42.195) et se classe au 215ème rang de la course en 57'19".

Tous les classements sont à retrouver sur le site de ProTiming.

Si vous voulez (re)vivre cette épreuve, un nombre pharamineux de photos sont en ligne chez Infosport-Loiret. Un très grand bravo et un très grand merci à toute l'équipe, qui nous a mitraillé durant toute la matinée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires