29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 23:01

Une nouvelle fois, le port de La Rochelle a ravie les marathoniens. Même si le record de participation n'a pas était atteint (20ème anniversaire avec 10.000 participants), ils étaient près de 6800 sur la ligne de départ. Dimanche dernier. Comme toujours, le parcours est très agréable, avec le centre ville, le port et l'ambiance festive, sans parler des cadeaux, toujours très nombreux.

Après avoir été titré à Tours deux mois auparavant, Stéphane INGRAND se lançait dans un nouveau challenge de taille. Parti sur les bases de son record, il passa le 5km en 19'27" (15.42km/h). Il continua à accélérer pour atteindre les 10km en 38'49" (15.46km/h). La seconde partie de la boucle commence alors, avec le retour en centre ville et le passage du 15km devant le port après 58'10" de course (15.47km/h). Après un passage dans la cité administrative, il boucle le premier tour avec le passage au semi-marathon en 1h22'14" (15.39km/h).

Cette dernière partie étant la plus difficile, il ralenti légèrement, avant de retrouver son rythme sur la secondes partie de course. Le passage au 25km se fait en 1h37'30" (15.38km/h). Il atteint le mur du 30ème kilomètre après 1h57'26" d'effort (15.33km/h). Ce fut de nouveau un passage douloureux, avant de retrouver du rythme sur la partie suivante, atteignant les 35km en 2h17'03" (15.32km/h). Accompagnant son coéquipier (nous allons en parler dans le prochain paragraphe) jusque là, il continua son chemin seul sur le final, gardant un rythme élevé, afin de battre son record personnel sur marathon, coupant la ligne d'arrivée en 2h45'07" (15.33km/h) ! Comme en 2015, il couru le marathon automnal plus rapidement que le marathon estival. Avec cette performance, il prend la 64ème place du second marathon le plus relevé du pays et continue sa progression sur la distance.

Et pendant la majorité de son périple, il accompagnait Guillaume PINAULT, qui visait lui aussi de battre son record perso. Lui aussi passa le 5km en 19'27" (15.42km/h), puis le 10km en 38'50" (15.45km/h). Figurant dans le même peloton, il garda le même rythme au 15ème kilomètre, couru en 58'11" (15.47km/h). Le passage de la mi-course est donc logiquement dans le même ordre de grandeur, puisqu'il couru le semi-marathon en 1h22'16" (15.39km/h).

Il fallait maintenant serrer les dents, pour accomplir la seconde moitié et viser les minima nationaux. Il atteint le 25km en 1h27'31" (15.38km/h). Il quitte la côte atlantique pour retrouver la ville et le mur du 30km est passé en 1h57'27" (15.33km/h). Maintenant que ce cap difficile est passé, il rejoint le 35km après 2h17'05" (15.32km/h) de course. Jusque là, il calque sa course parfaitement à son coéquipier. Mais les sept derniers kilomètres seront un enfer, le rythme de course baissant radicalement. L'objectif des minima ne sera pas réalisé, il laissa Stéphane filer, et résista contre les douleurs. La délivrance arriva un peu plus tard, puisqu'il coupa la ligne d'arrivée en 2h47'52" (15.08km/h). Lui aussi signe à La Rochelle, sa meilleure performance personnelle sur la distance mythique ! Et il peut être fier de figurer dans le top 100 de ce grand marathon, puisqu'il se classe à la 90ème position du scratch.

Tous les résultats sont à retrouver sur le site officiel de l'épreuve, ainsi que plusieurs photos.

Partager cet article

Repost 0

commentaires