22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 21:03

Nous avons déjà relaté les résultats individuels de nos athlètes lors des derniers championnats de France du marathon, qui avaient lieu à Tours. Mais il ne faut pas oublier les résultats par équipe. Ce dernier se construit en cumulant les temps des trois meilleurs coureurs d'une équipe. Forcément, plus ce chrono est bas, meilleur sera le classement. Et au LMA45, on court plus souvent pour l'équipe que pour la performance personnelle.  Nous l'avons déjà vu en 2015 lors des précédents championnats de la distance, mais aussi en Ekiden et en cross.

Rappelons les résultats de trois meilleurs marathoniens, ainsi que du remplaçant (car celui-ci est aussi invité lors des podiums protocolaires). Nous trouvons d'abord David VEDRINE en 2h36'07" (10ème au scratch, 3ème M1H), vient ensuite Gilles DIMANCHE en 2h38'13" (12ème au scratch, 5ème M1H)  et enfin Stéphane INGRAND en 2h4751" (38ème au scratch, 14ème M1H). Le quatrième homme de luxe était Stéphane VEIGNAL en 2h49'12" (42ème du général, 17ème M1H). Cela donne donc un total de 8h02'11" pour le LMA45.

Déjà vice-champion de France par équipe toute catégorie en 2015, les jaunes avaient à cœur de faire aussi bien à Tours. Ils auraient pu faire mieux, puisque seul les locaux de l'A3Tours auront un meilleur résultat avec 7h57'58". Pour moins de cinq minutes donc, le LMA45 conserve donc le second rang national par équipe toute catégorie. Une médaille d'argent récompensant cette belle cohésion. Mais le réel objectif était à venir.

Le dernier podium de cette longue cérémonie devait élire la meilleure équipe master masculin du pays. En argent l'année passée, devançait par l'équipe qui était déjà championne en toute catégorie, le LMA45 allait écraser toutes les autres équipes en 2016 et s'adjuger le titre de champion de France 2016 ! Une première pour ce club qui n'a pas de grands moyens financiers, mais qui dispose de grands moyens humains.

En amont à ces cérémonies, David VEDRINE se voyait décerner la médaille de bronze Master 1, faisant mieux que Sébastien QUARRÉ l'année passée, avec le bronze en individuel, l'argent en toute catégorie et l'or en Master. Il complète ainsi sa collection entamée en 2015 avec les deux médailles d'argent par équipe.

Il eu l'honneur d'être récompensé par le parrain de l'épreuve, le sprinteur à la retraite Ronald POGNON, premier français à descendre sous les dix secondes sur le 100m. Un podium où notre magdunois avait fière allure. Un grand bravo à lui.

Pour Gilles DIMANCHE, la grande satisfaction était de réaliser une de ses meilleures courses, au service de l'équipe, avec comme bonus, une super place en championnat. Il obtient ainsi ses deux premières médailles nationales, après être monté sur le podium en tant que remplaçant de l'équipe toute catégorie l'année précédente.

En ce qui concerne Stéphane INGRAND, il glane là sa seconde et troisième médaille. Ne passant pas loin de son record personnel et se bonifiant avec le temps, ce dernier reste très constant dans ses performances. Il confirme donc sa très grande forme sur les marathons.

Et bien que remplaçant, Stéphane VEIGNAL était appelé sur le podium pour participer à la cérémonie. Une consécration en guise d'adieu pour la distance, pour celui qui l'a si souvent emprunté.

Même si c'est la fête coté magdunois avec trois podiums, nous ne pouvons pas passer à côté de certaines critiques. La première concernant les cérémonies protocolaires, faites bien tard, trop excentrées. En clair, le public avait presque méconnaissance de ces remises, comme l'en atteste les photos. La faute aussi aux consignes de sécurité données par la préfecture, car le public ne pouvait se rendre dans cette zone juste avant les cérémonies. Forcément, l'ambiance n'était pas à la hauteur des titres qui étaient décernés et l'hommage aux athlètes moins grand.

Second point négatif, les podiums par équipe. Habituellement, les trois meilleurs athlètes de chaque club sont récompensés avec une médaille nationale. Ce n'est pas un podium pour rien. Mais cette fois, il n'y avait rien d'autre que les trophées (qui sont à la destination des clubs) et des bouteilles de champagne… Après la disparition des licences, verrons-nous la disparition des médailles pour les équipes? Puis pourquoi pas pour les individuels après? Espérons que cela ne soit qu'un oublie ou un manque de logistique, qui sera rapidement palier.

Pour finir sur une note plus joyeuse, le bilan du LMA45 sur ces championnats de France est donc formidable. Une médaille de bronze en individuel, un titre de vice-champion par équipe toute catégorie et surtout le titre de champion de France par équipe Master de marathon. Jamais le club loiretain n'avait connu un tel succès. De quoi perpétuer la légende de ce modeste club.

Bravo à tous nos champions !

Toutes les photos sont à retrouver chez Infosport-Loiret.

Partager cet article

Repost 0

commentaires