2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 17:00

A l'instar du Loiret, le voisin loir-et-chérien voit son nombre d'épreuves en Juillet augmenter. Un nouveau rendez-vous nature est créé à l'initiative de l'ASCVC. Sa particularité réside dans le fait que les athlètes partent du château de St-Aignan, avec des escalier à descendre dès le départ ce qui n'est pas du tout pratique, pour arriver au château de Selles/Cher, après avoir visité quelques communes, tout en longeant et traversant le Cher.

Annoncé avec une minorité de route, ce n'était pas tout à fait le cas dans la réalité, puisqu'il y avait presque autant de bitume que de chemin. La difficulté était tout de même présente, avec des terrains ravagés par les récentes inondations, deux côtes assez raides et surtout une chaleur écrasante. Au départ à 9h, il faisait déjà plus de 20° à l'ombre. Mais en course, celle-ci était très peu présente, laissant la chaleur faire souffrir les organismes. Et avec 21.8km à parcourir, ces derniers ont été mis à rude épreuve.

Les ravitaillements n'étaient pas non plus très présents, mais comme c'est une toute nouvelle épreuve, nous ne pouvons pas en vouloir aux organisateurs. Le fléchage était assez simple, même si certains points n'étaient pas facilement visibles. Quant au tarif pratiqué, celui-ci était correct (12€ en préinscription / 14€ sur place). Un tapis et des gâteaux secs étaient offerts à tous les participants, changeant des lots habituels. De plus, ces biscuits étaient fait en local, de quoi valoriser les commerçants de la Vallée du Cher.

Et parmi les 136 arrivants, Yann DANGÉ joua les premiers rôles en étant sur la boite pendant quelques kilomètres. Mais la logique repris son cours et le magdunois échoua, pour moins de deux minutes, au pied du podium, avec la 4ème place au général à Selles/Cher. Il coupe la ligne d'arrivée après 1h29'58" d'effort. Craignant un retour de l'arrière après la mi-course, tout en courant seul, il avait en réalité une avance confortable sur la suite du peloton. Il était donc meilleur senior hors-scratch de cette première édition.

En conclusion, les organisateurs ont quelques petits changements à effectuer afin d'offrir une course parfaite aux athlètes s'y rendant. Il ne faut surtout pas changer de date, puisque le calendrier est pauvre en épreuve à cette époque de l'année. Tous les participants de ce premier rendez-vous étaient ravis au final, bien que les navettes étaient en sous-effectif, que la balisage pourrait être plus visible et le ravitaillement plus complet (il manquait de l'eau à l'arrivée, mais vu la chaleur, les conditions étaient un exceptionnelles). Bravo à l'organisation et aux bénévoles ! Tous les résultats sont à retrouver sur ce lien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires