22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 14:31

♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

La lumièr' revient déjà

Et le film est terminé

Je réveille mon voisin

Il dort comme un nouveau-né

Je relèv' mon strapontin

J'ai une envie de bailler

C'était la dernièr' séquence

C'était la dernièr' séance

♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫♪♫

C'était la treizième édition des Galoches des Solognots et elle aurait pu très bien ne jamais avoir lieu. Et pour cause, une semaine auparavant, le site principal avec le départ/arrivée, podium, etc… était sous 1.50m d'eau. Le Beuvron qui longe la commune était en crue historique suite aux inondations qui ont paralysé une grande partie du département. Mais la rivière est gentiment rentrée dans son lit, laissant derrière elle un terrain détrempé, poussant les organisateurs à revoir légèrement le départ.

Mais avant de revenir sur cette dernière édition, faisons un peu d'histoire. L'épreuve est née le 06 Juin 2004, sur le premier site du stade de l'entente Chitenay-Cellettes, sur la route de Celettes. Les deux courses étaient alors sur des départs différents et longues de 6.6km et 13km. Quelques modifications arrivèrent rapidement pour connaitre le parcours définitif de ce site, avec le 6.9km et le 13.5km. Dans les dernières années, le départ était commun et le sens inversé.

Mais en 2013, nous disions adieu au parcours mi-route mi-chemin et au passage dans Chitenay, pour trouver un nouvel écrin près du camping municipal, avec le stade de Celettes comme lieu principal. Le parcours allait se rallonger avec le 8km et le 15.5km et toujours deux courses pour les enfants, comme c'était déjà le cas auparavant. Les athlètes allaient emprunter les chemins de la forêt doménial de Russy (déjà le théâtre des Foulées Gervaisiennes), en faisant le tour du parc du château de Beauregard. Quatre éditions seulement et c'est déjà terminé.

Nous retiendrons l'accueil, la gentillesse et la générosité de toute l'équipe d'organisation, avec Emmanuel NIVARD comme cheville ouvrière. Ce dernier était la voix des Galoches, n'oubliant jamais les athlètes fidèles à l'épreuve. Et ces derniers n'oublieront jamais l'épreuve grâce à ces cadeaux originaux et plaisants. En effet, contrairement à des t-shirt, c'était des porcelaines qui étaient offertes. Utiles et inédites, ces dernières étaient la marque de fabrique de l'épreuve. L'auteur de ces lignes collectionne des chopes, assiettes, pot et même une tasse.

Mais voilà, l'association ne compte plus qu'une petite dizaine d'adhérents, une lassitude s'est créée et il est de plus en plus difficile de trouver des bénévoles. Alors, ils ont préféré arrêter sur une bonne note, plutôt que qu'organiser l'édition de trop. Même si cela crève le cœur des runners habituels et de ceux qui viennent de temps en temps.

Côté magdunois, beaucoup auront marqué l'histoire de l'épreuve. Jean-Paul CHARPENTIER était le premier membre du club à y faire un tour dès 2006 (8ème du 6.9km). Il y retourna plusieurs fois (2007, 2008). Puis, après deux podiums au scratch sur la course courte et en tant que non licencié en 2008 et 2009, Yann DANGÉ continua de participer à la compétition jusqu'à la fin (de 2008 à 2016 donc) et signa un nouveau podium scratch sous la tunique du LMA45 en 2014. Il était parfois accompagné par Isabelle et David BARAT (2010-2012) eux aussi habitués de la course, même sous les couleurs de Mauves Attitude (2015-2016). Après avoir gagné plusieurs fois la longue distance sous d'autres maillots (2008 avec l'ASPTT Orléans et 2010 avec l'US Olivet), Laurent QUINCHAMP continuait de monter sur les podiums avec le maillot jaune (2011-2012). Il était accompagné par Sébastien QUARRÉ en 2011, ce dernier avait remportait la course longue.

Si vous avez bien suivi, alors vous saurez que Yann DANGÉ avait répondu présent une fois encore. Et pour sa neuvième participation d'affilée, il s'élança une nouvelle fois sur la distance la plus courte. Bien que peu à son aise sur le terrain forestier, il pointait à la troisième position à la mi-parcours. Cependant, la seconde partie lui fut fatale et il perdit une nouvelle fois le podium. Sur l'air d'arrivée, il se contenta de la 5ème place du général, coupant la ligne d'arrivée en 29'53", tout proche de son meilleur temps sur ce parcours. Son bilan reste donc à trois 2nd place (2008-2009-2014) et trois 4ème place en tant que meilleur senior hors scratch (2012-2013-2015).

Si un tel historique est possible, c'est grâce au site des Galoches des Solognots, puisque tous les classements sont toujours disponibles. Sans oublier quelques photos. Nous remercions une nouvelle fois tous les bénévoles ainsi que l'association, pour leur chaleureux accueil et nous ne souhaitons qu'une chose, qu'un jour, une fois les bénévoles revenus, que la course revive de nouveau.

MERCI

Partager cet article

Repost 0

commentaires