3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 15:28

Les épreuves qui dépassent les vingt années d'existences ne sont pas légion dans le département. Alors quand elles fêtent la trentième édition, cela devient un évènement. L'auteur de ses lignes n'a même pas l'âge des Foulées Solognotes, puisque cela fait maintenant 30 ans qu'elles sont nées. La longévité de l'épreuve tient certainement grâce à la date choisie, puisqu'elle a lieu le jour de la fête du travail : le 1er Mai. De plus, le même jour, c'est la fête de la ville, puisque Vienne-en-Val est le théâtre du rassemblement. Les animations sont nombreuses, les stands avec des produits divers et variés et un publique nombreux. Alors forcément, avec autant d'animation, les athlètes restent fidèles.

Pour fêter comme il se doit cet anniversaire, les organisateurs ont fait appel à une star faisant parti du monde sportif. Vainqueur de 6 classiques, 6 courses à étape, 25 étapes de grands tours (4 sur le Tour de France / 18 sur la Vuelta / 3 sur le Giro), 3 classements de la montagne remportés (2 pour le Tour de France et 1 pour la Vuelta), 7 classements par point (2 maillots vert sur le Tour de France, 1 sur le Giro et 4 sur la Vuelta), vainqueur de la Vuelta en 1995, champion de France de course sur route en 1998 et champion du monde du contre la montre en 1997. Il a terminé en tête des bilans de l'UCI en 1995, 1996, 1997 et 1999. Puis une retraite chargée, consultant pour France TV, sélectionneur de l'équipe de France de 2009 à 2013. Mais aussi marathonien, avec 2h45'53" comme meilleure performance, lors du marathon de Barcelone 2007. Et pour finir, IronMan, avec la qualification pour les championnats du monde dès sa première tentative. Il participera à l'IronMan d'Hawaï et prendra la 76ème place en 9h19'58". Voilà le palmarès (synthétique puisqu'il pourrait être plus long), de l'invité exceptionnel, Laurent JALABERT ! Celui-ci participera au 5km, avec son fils, Jules. Nous y reviendrons plus tard.

 

Avec cet invité de marque pour l'anniversaire, sans oublier le retour du soleil, forcément, les athlètes sont venus nombreux, malgré la concurrence avec les départementaux en stade. Résultat, c'est un nouveau record de fréquentation qui récompense tous ces efforts. Avec 1167 participants sur les cinq courses proposées,  ces 30ème Foulées Solognotes sont un grand succès. Mais place aux résultats de nos magdunois.

Nous commençons avec les plus jeunes, avec le 1km. Mais si les noms qui vont suivre vous sont familiers, c'est normal. Guilan VEDRINE, fils d'un certain David, a pris la 2nd place de cette course sans chronomètre. Il fera surement la fierté de son papa, qui était engagé sur le semi-marathon.

Nous sommes maintenant habitués de voir la famille suivante truster le haut des podiums. Mohamed Amine BOUDRAA, fils d'un certain Boubker engagé sur le 5km, fait ses armes depuis le début de la saison. Il a pris la 5ème place de la course.

 

Et sa grande sœur n'était pas loin derrière. Aicha BOUDRAA se mêle à la lute des garçons et prend la 12ème place du scratch. Et cette future championne a bataillé jusqu'au bout pour remporter le classement féminin ! Nous n'avons pas fini d'entendre résonner ces noms déjà prestigieux.

 

Comme il n'y avait pas de jaune sur le 2km, nous passons de suite au 5km. Et comme annoncé juste au dessus, nous retrouvons le Master 2 Boubker BOUDRAA. Bien que souvent blessé durant les dernières années, il n'a pas pour autant quitté le monde de l'athlétisme puisqu'il partage maintenant son savoir avec les plus jeunes. Mais lorsqu'il rechausse les chaussures, il reste toujours un grand compétiteur. Il montera une nouvelle fois sur le podium de ces foulées, en prenant la 2nd place de la course en 17'46" (16.89km/h). Lé légende est toujours présente !

Mais la jeune garde du LMA45 n'en a pas fini. Le minime Mathias MONTEIRO a fait le déplacement, peut être pour courir avec une légende… Il a pris la 56ème place de la course en 24'08" (12.43km/h).

 

En voilà une qui pourra être fière. En plus d'avoir précédé son époux, elle a réussi à poser avec la star de la journée ! Malika MOTAIS pouvait être fière de sa journée. Point de vu sportif, elle a pris la 27ème place du classement féminin (93ème du général) en 27'35" (10.88km/h).

Nous terminons avec le mari, qui manque rarement ce rassemblement. Jean-François MOTAIS profita de la course et du beau temps, prenant la 173ème place de l'épreuve en 38'10" (7.86km/h). Il a peut être connu un souci en course, car nous savons qu'il peut aller plus vite sur ce type de distance.

Mais, comme promis, retour sur la performance de l'invité spécial. Laurent JALABERT a donc couru avec son fils Jules. Nous le retrouvons à la 50ème position du classement en 23'18" (12.88km/h).

Nous passons maintenant à la distance supérieure, avec le 10km. Et un Laurent peut en cacher un autre. La star locale Laurent QUINCHAMP enchaine à nouveau sur la distance, retrouvant ainsi le chemin du podium. En effet, il décroche la 2nd place du scratch après 34'27" de lutte (17.42km/h).

Il précède de quelques secondes, son coéquipier Frédéric PINNA. Ce dernier se rapproche de la locomotive magdunoise, puisqu'il coupe la ligne d'arrivée en 34'42" (17.29km/h). Il montera sur la 3ème marche du podium, juste récompense pour cette belle performance.

 

Nous espérons que l'IronMan Cédric LARGAJOLLI a réussi à rencontrer l'IronMan Laurent JALABERT. Deux champions pour un sport si éprouvant, cela aurait été une belle image à voir. Engagé sur le dix bornes, l'IronMan magdunois a pris la 7ème place du général en 37'16" (16.10km/h). Ce dernier est justement en pleine préparation.

 

Encore un Laurent, dans un nouveau domaine maintenant. C'est le marcheur Laurent PICAULT qui s'illustre maintenant, mais en courant. Après avoir franchi la barrière de l'heure sur cette distance en marchant, il prend la 72ème place en courant ces dix kilomètres en 46'22" (12.94km/h).

 

Nous en terminons avec la famille, puisque le Nicolas MOTAIS clos la saga familiale. Il réussi une très belle course en coupant son chronomètre après 49'01" d'effort (12.24km/h). Il prend du même coup la 117ème place du classement.

 

Isabelle GUILBERT a de nouveau été primée après sa belle performance. Elle réalise le 9ème chronomètre féminin (140ème du général), en 50'05" (11.98km/h). Mis à part la gagnante de l'épreuve, Isa est la meilleure Master 2 du dix kilomètre.

Elle précède la dame d'un grand champion dont nous parlerons dans le prochain chapitre. Valérie INGRAND déroche la 10ème place du classement féminin (146ème du général) en 50'53" (11.79km/h).

 

Petite nouvelle sous la fanion jaune, Edwige BOUCHETTE réalise ses début lors de ce superbe anniversaire. Elle prend la 103ème place du classement féminin (346ème du scratch) en 1h04'28" (9.30km/h).

 

Nous terminons avec l'épreuve principale, à savoir le semi-marathon. De retour après une longue pause et une médaille par équipe aux championnats de France de marathon, David VEDRINE n'a pas trainé. Et comme son fils, il allait prendre la 2nd place de sa course ! Il termine sa course de rentrée en 1h16'06" (16.63km/h) ce qui constitue une très belle performance.

A l'instar du 10km, le LMA45 voyait deux membres du club monter sur le podium et avec les mêmes places. Pour monter sur la 3ème marche de la boite, nous retrouvons Stéphane INGRAND. Il avait réussi à faire le trou, avec plus de quatre minutes d'avance sur son plus proche adversaire. Il coupe son effort en 1h17'41" (16.29km/h).

Pour terminer ce reportage, on retrouve la grande Anne RÉAU. En grande forme après son marathon de Cheverny, elle retourne déjà dans le fond avec ce semi. Elle décroche la 4ème place du classement féminin (50ème au général), avec la meilleure performance dans la catégorie des Master 2 féminin. Son temps final est de 1h35'32" (13.19km/h).

 

Tous les résultats sont à retrouver sur le site de Topchrono ou alors sur le site de l'épreuve (on peut remonter le temps jusqu'à 1997 !)

Un très bel article est à retrouver sur le site de la République du Centre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires