11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 14:52

A la fin de la saison 2014-2015, l’ASJ Running de La Chaussée-St-Victor annonçait ne plus avoir assez de bénévoles pour assurer le maintien du marathon de Cheverny. Nous imaginions alors la fin du dernier marathon Loir-et-Chérien. Mais la relève allait arriver, avec l’infatigable Pascal NOURRISSON, président de Courir à St-Gervais, appuyé financièrement et logistiquement par les éditions Larivière. Ce sont ces derniers les nouveaux organisateurs officiels pour cette 15ème édition.

Pour ce dernier article sur l'évènement, nous nous attaquons aux 42195 mètres, la course phare du weekend, c'est-à-dire le marathon. Pas de changement de ce côté-là, toujours le même parcours, au même moment que l'épreuve de la capitale française (qui fêtait là sa quarantième édition). Niveau ravitaillement, il est possible qu'il y avait des nouveautés. Les participants pouvaient laisser leurs propres produits, en les ayants confiés préalablement aux organisateurs. Méthode assez pratique pour éviter de les garder sur soit pendant toute la course. Côté météo, les conditions étaient pratiquement parfaites. Le vent s'était enfin calmé, mais la chaleur allait faire son apparition, ce qui jouera un rôle majeur dans la fin de course.

Les magdunois auront été présents dans chaque classement du weekend, puisque nous allons les retrouver sur ce marathon. Le premier jaune à en terminer est un habitué, pour ne pas dire un vétéran du marathon. Alors qu'il s'imaginait prendre sa retraite la saison passé, les blessures minant sa détermination, Stéphane VEIGNAL a vite rechaussé les chaussures comme vous le savez déjà. Et il a bien fait de ne pas raccrocher, puisque cela semble aller mieux. Sa stratégie était de courir dans un groupe, cependant, l'allure n'était pas stable, avec des accélérations et ralentissements. Un rythme de course difficile à encaisser sur marathon. Se retrouvant seul dans la 2nd partie de la course, il devait alors faire l'effort pour remonter dans le classement. Mais au 33ème kilomètre, les jambes ont commencé à lâcher. S'en suit la partie la plus compliqué sur ce genre d'épreuve, en ralliant l'arrivée comme on peut. Malgré cela, le magdunois en termine après 2h48'19" (15.04km/h – R2) d'effort, c'est une performance quasiment identique à celle de Tours (2h48'49" en Septembre 2015). Il confirme ainsi les minima pour les France de la discipline. Quant au classement, nous le retrouvons à la 9ème place du général ! Il a même été appelé pour monter sur le podium en tant que 3ème Master 1 hors scratch ! Une très belle performance, qui en appellera d'autres.

Nous ne le retrouvons que très rarement, mais Cyrille MONNET réaliste toujours un gros objectif dans sa saison. Et cette année, il avait coché le marathon de Cheverny dans ses buts à atteindre. Se trompant rarement, il allait faire une très belle performance, même s'il est loin de son record réalisé à Amsterdam en 2011. Cherchant surement à réaliser moins de 3 heures, il a surement suivi les meneurs d'allure. Mais le final allait être un peu compliqué, surtout avec la chaleur. C'est peut être ce qui aura eu raison de lui, mais il s'est accroché pour couper la ligne d'arrivée en 3h01'45" (13.93km/h – R4). Même s'il n'obtient pas son objectif principal, il réalise les minima pour les championnats de France de la distance. Ces derniers auront lieu à Tours en Septembre 2016. Avec cetre belle performance, il obtient du même coup la 34ème place du classement général.

Nous continuons avec un métronome. Pour son troisième marathon de la saison, l'australien Todd VOSS avait choisi, une nouvelle fois, d'être meneur d'allure pour les 3h15. Ce n'est pas sa première tentative, bien au contraire, les organisateurs savent qu'ils peuvent compter sur lui pour cet exercice difficile. Mais fort de son expérience, cela s'est très bien déroulé pour le triathlète. Il emmena tout son peloton jusqu'à l'arrivée et réussi son objectif en terminant ce marathon en 3h14'50" (12.99km/h – D1). Il a su mettre ses connaissances au service des autres, tout en faisant avec les conditions du jour. Forcément, le classement l'importait peu, mais nous noterons tout de même qu'il a pris la 78ème place du classement. Mais attention, la prochaine fois ce sera un adversaire redoutable !

Nous terminons avec la seule magdunoise du plateau. Elle était venue prendre la température la veille, tout en encourageant ses coéquipiers participants au 10km. Cela allait être sa seconde expérience de la distance, après le Marathon de Tours en 2014. Déjà très à son aise à cette époque, elle allait confirmer et affirmer ces prédispositions. En sortie d'une saison de cross réussi, Anne RÉAU avait donc trouvé un nouvel objectif. Après avoir battu son record personnel sur le semi un mois plus tôt à Montargis, elle partait du château de Moulinsart (le château de Cheverny étant le modèle choisi par Hergé pour sa célèbre BD Tintin) en confiance. Elle s'était fixé un chrono sous les 3h30' et avait donc un lièvre pour l'emmener sur cette performance. Le final allait être le juge de paix, soit la réalisation de l'objectif, soit terminer en dessous de l'objectif fixé. Mais la magdunoise était parfaitement préparée. Elle pouvait finir au top et ainsi établir un nouveau record personnel en 3h27'23" (12.21km/h – IR4). Superbe résultat qui lui permet de réaliser pour la première fois une performance de niveau IR4 (Interrégional 4). Au classement féminin, nous la retrouvons à une superbe 8ème place (184ème au général). Etant donné que ses concurrentes dans sa catégorie sont dans le podium scratch, la magdunoise est montée sur le podium en tant que meilleure master 2 féminin hors scratch ! Une très belle récompense pour terminer ce weekend à Cheverny.

Nous n'oublions pas la présence de Gilles BRES au départ. De retour après de longs mois d'absences, l'athlète magdunois faisait son retour à la compétition sur ce marathon. Cependant, il n'a pas réussi à rallier l'arrivée et dû se contraindre à l'abandon, comme lors de sa dernière tentative sur le marathon d'Orléans en 2014. Chaleur? Manque de préparation? Nous ne savons pas encore qu'elle est la raison de cet échec, mais nous espérons qu'il revienne très vite à son meilleur niveau.

Tous les résultats de ce marathon sont disponibles sur le site de la ligue du Centre.

 

Les photos sont à commander depuis le site lamapix.com.

Partager cet article

Repost 0

commentaires